3 conseils sur la vie par Monsieur Jacques Brel

Partagez l'inspiration

Nouveau sujet motivant sur Good Moon, trois conseils inspirants sur la vie expliqués par Jacques Brel.

 

1. Le talent, c’est avoir l’envie de faire quelque chose.

 

« On raconte ce que l’on rate, on raconte ce qu’on n’arrive pas à faire. C’est un phénomène de compensation. Et j’ai voulu réussir ce phénomène de compensation. Et j’ai dû travailler beaucoup pour cela, bien évidemment. Car je suis convaincu d’une chose : le talent, cela n’existe pas. Le talent, c’est avoir l’envie de faire quelque chose. Je prétends qu’un homme qui, tout à coup, rêve de manger un homard, a le talent de manger ce homard dans l’instant, de le savourer convenablement. Avoir envie de réaliser un rêve, c’est le talent. Et tout le reste, c’est de la sueur. C’est de la transpiration, c’est de la discipline. Je suis sûr de cela. L’art, moi, je ne sais pas ce que c’est. Les artistes, je ne connais pas. Je crois qu’il y a des gens qui travaillent à quelque chose et qui travaillent avec une grande énergie. L’accident de la nature, je n’y crois pas. Pratiquement pas. »

 

 

2. La bêtise c’est de la paresse.

 

« La bêtise c’est de la paresse. La bêtise c’est un type qui vit, et il se dit : ça me suffit. Ça me suffit. Je vis, je vais bien, ça me suffit. Et il se botte pas le cul tous les matins en disant : c’est pas assez, tu ne sais pas assez de choses, tu ne vois pas assez de choses, tu ne fais pas assez de choses. C’est de la paresse je crois la bêtise. Une espèce de graisse autour du cœur qui arrive ; une graisse autour du cerveau. Je crois que c’est ça. »

 

3. L’important c’est d’assumer sa peur.

 

« J’ai chanté pendant dix-sept ou dix-huit ans, j’ai été vomir avant chaque tour de chant, de peur. Et quand j’avais trois tours de chant par jour, j’allais vomir trois fois par jour, de peur. Et en avion, parfois, j’ai très peur. Je fais du voilier, parfois, j’ai très peur. Quand je joue la comédie pour un film, j’ai peur. […] Cela dit, un homme qui n’a pas peur, c’est pas un homme. L’important c’est d’assumer sa peur. Qu’on ne vienne pas me dire qu’un type n’a pas peur, c’est un fou, il faut l’enfermer».

 

A découvrir également : Que reste t’il de Brel par Stupéfiant

 

 

 

Besoin de plus d’inspiration ?
Découvrez plus de sujets inspirants sur le blog !
Newsletter
Recevez votre dose d'inspiration par mail !
Abonnez-vous à la newsletter Good Moon



Partagez l'inspiration

Laisser un commentaire