Changeons notre manière de consommer pour préserver notre belle planète

Partagez l'inspiration

Après avoir tenté d’expliquer sur Good mood « pourquoi nous n’agissions pas face au changement climatique », il est maintenant grand temps de s’y mettre et de vous proposer des solutions faciles pour réduire son impact écologique !

Réduire sa consommation de viande

Pourquoi réduire sa consommation de viande ?

La consommation de viande et l’élevage destiné à l’alimenter représentent la première source d’émissions de CO2 sur la planète, devant les transports.

83 % de la surface agricole mondiale est utilisée pour l’élevage (pâturage du bétail et production de céréales destinées à les nourrir). Le manque de terres agricoles pousse aussi à la déforestation :

91 % des terres « récupérées » dans la forêt amazonienne servent ainsi aux pâturages ou à la production de soja qui nourrira plus tard le bétail.

Choisir ses producteurs et/ou limiter sa consommation de viande permet de réduire la demande et de dire stop à ce désastre écologique.

Acheter des fruits et légumes de saison

Pourquoi manger des fruits et légumes de saison français ?

  • Ils répondent au bon moment à nos besoins nutritionnels : la nature est bien faite et nous offre tout ce dont nous avons besoin au bon moment !
  • Ils sont plus riches en antioxydants
  • Ils sont moins chers 
  • Ils ont fait moins de transports pour arriver dans votre assiette

Le calendrier des courses de saison :

Limiter sa consommation de plastique

« La production mondiale de plastique a connu une croissance exponentielle, passant de 2,3 millions de tonnes en 1950 à 162 millions en 1993 puis 448 millions en 2015.

National Geographic

De nos jours, le marché prinicipal de plastique est celui des emballages.  Ce segment représente à présent près de la moitié de tous les déchets plastiques produits dans le monde, la plupart n’étant jamais recyclés ou incinérés.

National Geographic

À travers le monde, près d’un million de bouteilles en plastique sont vendues chaque minute. »

National Geographic

Comment limiter sa consommation de plastique :

  • Acheter une gourde en inox. Fini les bouteilles en plastique.
  • Prendre un tote bag lorsque l’on part faire son shopping ou ses courses alimentaires.
  • Mieux choisir ses produits : ne pas acheter des produits emballés dans du « plastique stupide ».
    Vous pouvez d’ailleurs participer à la campagne « Plastique Stupide » lancé par le blog « Consommons Sainement » qui a pour but de mettre en évidence les emballages grotesques utilisés par les marques, que l’on ne veut plus voir dans nos rayons :
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Consommons Sainement (@consommons.sainement) le

  • Acheter du shampoing solide et un savon de Marseille pour la douche.
  • Faire soi-même ses produits ménagers.

Pour limiter au maximum sa consommation de plastique facilement au quotidien, je vous conseille le livre « zéro plastique, zéro toxique » d’Aline Gubri.
Elle vous propose notamment un ensemble de recettes simples à faire à la maison :

Recette : je lave le sol avec mon produit fait maison.
Ajouter au seau d’eau chaude un verre de vinaigre blanc et 10 gouttes d’huiles essentielles de citron.

« zéro plastique, zéro toxique » d’Aline Gubri.

C’est aussi simple que ça 🙂

Acheter le livre : zéro plastique, zéro toxique d’Aline Gubri

Arrêter la surconsommation

La surconsommation ça fait quoi à la planète ?

La production d’objets neufs est un coût énorme pour la planète :

  • Fabriquer 1 jean nécessite : 11 000 litres d’eau, 75 g de pesticides, 2 kg d’engrais chimiques
  • 1 Smartphone ? 70 kg de matières premières, 70 matériaux différents (plastique, verre, métaux…)

La solution face à la surconsommation ?

Nous n’avons pas le choix, nous devons diminuer nos achats. Nous n’avons pas besoin de changer de téléphone tous les deux ans ni d’avoir autant d’habits ou de paires de chaussures.

Privilégiez dans un premier temps la seconde main ! Échangez vos vêtements avec votre entourage. Cela vous permettra de renouveler votre garde robe sans faire de mal à la planète.

Il n’y a pas de Planète B

Tout le monde à son rôle à jouer. Cela peut paraître des petites gouttes d’eau mais nous devons essayer d’améliorer les choses à notre échelle.

« De nos jours, c’est à l’extérieur que nous recherchons les causes et les solutions de tous les problèmes du monde. Dans notre précipitation, nous oublions la plus grande des vérités : la cause de tous les problèmes se trouve dans le mental humain. nous oublions que le monde ne peut devenir bon que si le mental individuel devient bon. Par conséquent, parallèlement à la compréhension du monde extérieur, il est essentiel d’aller à la découverte du monde intérieur » 

Amma

Besoin de plus d’inspiration ?
Découvrez plus de sujets inspirants sur le blog !
Newsletter
Recevez votre dose d'inspiration par mail !
Abonnez-vous à la newsletter Good Moon


Partagez l'inspiration

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire